dijous, 5 de gener de 2012

JEAN PETITCOLAS DUCIS (6/1923-3/10/2011)

JEAN PETITCOLAS DUCIS (6/1923-3/10/2011)

http://www.lefuretrouge.fr/clubducirque/index.php?post/2011/10/Carnet-noir-%3A-Jean-Petitcolas-Ducis
Carnet noir : Jean Petitcolas Ducis
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Monsieur Jean Petitcolas Ducis, survenu le 3 octobre. Il était né en juin 1923. Son refus des injustices et sa passion pour la vie l’amenèrent à s’engager dans la Résistance avec le groupe Lorraine 42 et à participer à la libération de la France d’où il revint avec le grade de commandant de réserve. C’est aussi pour soigner un frère malade auquel il était très attaché qu’il entreprit des études de médecine.
Après la guerre, il étudia à l’Ecole Technique de Cinéma et de Photographie de Vaugirard. À ses moments de loisirs, il fréquentait le Gymnase de la Cité du Midi, il y apprit l’acrobatie aérienne avec Augusto Lesi et Edmond Rainat. Une chute de trapèze le fit renoncer à cet agrès, mais il n’en continua pas moins à travailler sur le fil, notamment avec son ami Gilbert Lods. C’est lui qui double Fernandel dans le film "Boniface Somnambule" tourné en 1951 par Maurice Labro. On notait au générique la présence d’un certain Louis De Funès…

Dans les années soixante, il travailla comme photographe de presse puis, lors de la création des antennes régionales de la télévision, il devint cameraman en "free-lance", activité qu’il poursuivit jusqu’en 1989. Sous un petit chapiteau qu’il possédait, il organisait régulièrement des spectacles où il tenait volontiers le rôle d’auguste. En même temps, ses connaissances des techniques du cirque l’amenèrent à conseiller de nombreux jeunes artistes et à enseigner dans les écoles de cirque.
Il entretenait des relations d’amitié étroites, généreuses et discrètes avec les familles de cirque. Le monde forain lui était également familier et on pouvait le rencontrer dans toutes les grandes foires attractives du Grand Est dont il rendait régulièrement compte dans la revue "L’Interforain".

Jean Petitcolas avait adhéré au Club du Cirque en 1956, la sûreté de son jugement et son enthousiasme pour les bons spectacles faisaient de lui un spectateur modèle et passionné. À son épouse, à ses enfants et à ses proches nous adressons nos très sincères condoléances.
Christian Hamel Président du Club du Cirque